Ca faisait longtemps !!! Heureusement que la salade de fruits était suffisamment pleine de vitamines pour permettre à mon pauvre petit blog de tenir le choc en mon absence... Ce long silence s'explique par une activité frénétique à la maison, entre la lutte contre les microbes et la lutte contre le velours vert qui fait des bouts partout et la doublure verte qui glisse sous le pied de biche...

Activité frénétique pour préparer le déguisement pour le carnaval ! Et du vert, du vert, oui oui, car évidemment pour le carnaval, Romain m'a demandé un déguisement de dinosaure ! Bon au début, il voulait un tyrannosaure, mais vous savez faire un tyrannosaure vous ? J'ai tenté de l'orienter plutôt vers Robin des Bois ou un truc plus humain, mais non, dinosaure ou rien. Du coup, on en a passé un certain nombre en revue et on s'est arrêtés sur le stégosaure, parce qu'il m'a semblé plus facile à faire...

P1000038_petite
le déguisement le plus difficile à photographier du monde, vu qu'il n'est beau que de dos et en mouvement !! mais en vrai, promis ça rendait carrément mieux que ça !!!

Pour le stégosaure, donc, l'idée principale était de faire des plaques dans le dos, une grosse queue avec des piquants et une capuche. J'avais pensé faire tenir le tout sur une cape, parce que c'était plutôt simple à faire et que ça lui permettrait d'être bien couvert parce qu'on n'est qu'en mars ! Et comme je m'y suis prise au dernier moment (j'ai fini vendredi soir pour le carnaval le samedi matin 9 heures), je n'avais pas droit à l'erreur.

Pour la cape, j'ai pris les mesures de Romain de la nuque aux pieds et de la nuque aux poignets et j'ai bidouillé une portion de cercle un peu ovale. Il faut juste une bonne longueur de tissu pour faire le tour. J'ai volontairement fait une cape assez fermée mais à l'usage, je trouve que c'était bien trop fermé et le tissu baillait et plissait de partout (tenu avec des épingles à nourrice le jour J, ça faisait un peu trop fait maison à mon goût mais bon), mais le bon côté c'est qu'on l'a bien emmitouflé dans sa cape et qu'il n'a pas dû avoir froid.

Pour la capuche, j'ai pris un modèle quelconque d'un Burda enfant et un peu froncé pour ajuster les dimensions à celles du col (découpé sauvagement pendant l'essayage du demi-cercle).

P1000041_petite

Pour les plaques, j'ai fait un petit gabarit à main levée, c'est très facile. Pour la queue idem, mais carrément sans gabarit à même le tissu avec ma petite craie de tailleur, hop un pic, hop un deuxième, hop une longue pointe... J'ai utilisé au moins la moitié de mon sac de bourre pour gonfler cette énorme queue qui est trop géniale (comme on ne s'en rend pas du tout compte sur les photos) et qui a traîné par terre sur le sol mouillé et dans les flaques pendant tout le défilé, mon petit coeur a saigné...

J'ai utilisé un velours vert assez improbable qui m'avait été très gentiment offert mais dont je ne savais pas trop que faire et qui a trouvé là l'utilisation idéale, parce que les dinosaures sont verts et très improbables. Pour la doublure, un tissu tout pourri et sûrement uniquement synthétique très gentiment offert par mon chéri qui n'a aucun goût en tissu et aime surtout tout ce qui est uni et qui brille et que je ne voyais absolument pas comment utiliser mais qui a trouvé là aussi une vie au-delà de ses espérances les plus folles conçues au fond du tiroir où il était caché. Finalement, deux tissus de moins qui m'encombrent et deux tissus heureux, super non ? Et pour les plaques, Romain voulait un stégosaure "bariolé" après avoir lu Elmer l'éléphant, du coup après avoir entrevu l'horrible éventualité de découper 50 millions de tout petits bouts de tissus de toutes les couleurs pour faire un stégo-patch-osaure, j'ai décidé que des plaques bariolées c'était très suffisant et j'ai pioché dans les tissus patch très colorés qui eux aussi dormaient au fond d'un tiroir.

P1000042_petite

Ensuite, si ça vous intéresse et si vous voulez vous aussi faire un super costume de stégosaure à votre enfant, voilà comment j'ai procédé (et si ça vous intéresse VRAIMENT, je peux même donner les gabarits des plaques et de la cape, mais pas de la queue car j'ai fait à main levée (mais je peux recommencer si vous voulez VRAIMENT) :

1. Découper toutes les pièces : 6 plaques (pour hauteur de cape de 80 cm environ, à adapter), 1 capuche, 2 queues, 1 cape en velours et 1 cape en doublure. Découper un col sur le haut de la cape en velours en faisant un essayage, puis reporter ce col sur la cape en doublure.

2. Coudre les plaques deux par deux endroit contre endroit en laissant une ouverture pour rembourrer sur l'endroit ; coudre les deux parties de la queue en laissant une ouverture en bas pour rembourer idem. Repasser, cranter à fond pour avoir des pics bien nets, dégarnir les angles (et il y a beaucoup d'angles). Laisser tel quel, on rembourre à la fin.

3. Coudre la capuche par la couture de dos. Faire un rentré de 2 cm sur l'avant pour avoir un bord net vu de l'extérieur. J'ai piqué au point zig-zag pour coudre et plus ou moins surfiler en même temps.

4. Couper la cape en velours en deux au milieu ; poser un côté endroit vers vous, positionner les plaques le long du bord et recouvrir avec le deuxième côté, endroit contre endroit. Piquer.

5. Froncer légèrement la capuche pour l'ajuster au col de la cape en velours, piquer endroit contre endroit (la couture sera cachée par la doublure ensuite).

6. Poser la cape en velours et la cape en doublure endroit contre endroit, épingler soigneusement (ça glisse beaucoup et c'est rond), insérer la queue entre la doublure et la cape. Piquer tout le tour (c'est looooooong) en laissant le col libre. Retourner sur l'endroit par le col. Si vous avez le courage, recoupez les rentrés de couture et repassez en ouvrant (je n'ai pas repassé).

7. Faire un rentré sur la doublure au niveau du col et coudre avec le col de la cape en couchant les rentrés de couture de la capuche vers le bas pour qu'ils soient invisibles. Comme on coud sur l'endroit et que la piqûre est visible, j'ai choisi un point décoratif de la machine à coudre qui rend la chose plus jolie et comme faite exprès.

8. Rembourrer les plaques et la queue pour que ce soit très dodu, par les ouvertures laissées libres, puis refermer ces ouvertures avec quelques petits points à la main. Et voilà !!!

Je crois que je n'ai rien oublié... enfin j'espère !

Bilan : j'ai appris à réfléchir avant d'agir, en pensant bien à toutes les étapes nécessaires pour insérer les pièces les unes dans les autres ; je suis devenue la reine du pivotage d'aiguille pour faire des angles nets, avec tous ces pics j'ai dû pivoter au moins 70 fois ; je suis la reine du crantage aussi, mêmes raisons ; je me suis lâchée en piquant à toute vitesse (la cape ronde, c'est interminable) et maintenant je maîtrise la machine à coudre ; j'ai changé d'aiguilles tout le temps, moi qui avais peur et du coup ne le faisais jamais, donc ça aussi maintenant c'est les doigts dans le nez (enfin, pas au sens littéral hein).

Bref, je suis plutôt contente ! J'étais très critique sur mon travail mais après j'ai vu des enfants déguisés en sacs poubelle (avec un sac poubelle, oui parfaitement), alors finalement, je suis plutôt contente. Romain a fait l'attraction (dans le bon sens du terme je précise), j'ai été flattée de recevoir pas mal de compliments (mais au fond de moi, je SAIS que c'est loin d'être parfait), il était tout content, il n'était pas déguisé en sac poubelle, l'honneur est sauf !

L'année prochaine par contre, on se déguise en humain. Et pas en tyrannosaure comme certains ont déjà commencé à l'évoquer. Et en plus, l'année prochaine, je déguise Alice aussi parce qu'elle aura presque 3 ans et voudra sûrement faire comme son frère, vu qu'elle veut déjà tout faire comme son frère. Et on ne va pas mettre un tyrannosaure à côté d'une princesse (entre nous, y a-t-il des chances pour qu'elle veuille se déguiser autrement qu'en princesse ???). Et surtout, je m'y prends à l'avance, parce que là, c'était vraiment trop ric-rac.

Bon, la bonne nouvelle maintenant, c'est que je vais pouvoir m'attaquer à ma robe de mars !!! Comment ça on est déjà le 29 ? Et comment ça juste après il y a le Défi 13 ?

EDIT : je viens de me rendre compte que j'ai oublié un détail du déguisement : j'ai fait des ouvertures sur les côtés pour laisser les bras passer et bien faire tenir la cape. L'emplacement est à déterminer lors de l'essayage, ensuite on coupe cape et doublure, on crante en Y aux deux extrémités et on fait un petit ourlet rentré ou à la main, ou à la machine (zig-zag sur l'endroit, j'ai profité du velours qui rendait toutes les coutures vraiment invisibles même sur l'endroit)