Je n'ai pas été très juste avec Romain. Non seulement j'ai présenté la robe d'Alice en premier, mais en plus je dis que je montre son déguisement le lendemain et j'attends une semaine, et tout ça alors que c'était normalement lui la star, puisqu'Alice a été déguisée juste pour ne pas être jalouse et pour me faire plaisir. Non, je ne suis pas très à l'aise sur ce coup-là. En même temps, Romain ne doit même pas savoir que j'ai un blog, alors je pense que ça lui passe au-dessus, mais tout de même. Je répare donc ma faute aujourd'hui...

IMG_6428_petite

Je vous ai raconté à quel point la lutte avait été difficile et longue pour convaincre Romain de se déguiser en autre chose qu'un dinosaure, puis en autre chose qu'un premier homme (incluant beaucoup plus de fourrure que je n'arrive à en concevoir après l'épreuve de la robe d'Alice). J'ai réussi à lui faire remonter le temps jusqu'aux chevaliers, j'étais fière, j'étais heureuse, j'étais contente, d'autant plus qu'en plus d'avoir obtenu ce que je voulais, ce qui est toujours satisfaisant, j'étais sûre qu'il ferait un très beau chevalier. Mais après ça, challenge, quand on persuade un enfant que c'est trop cool d'être un chevalier, on a intérêt à être à la hauteur...

IMG_6452_petite

Là aussi je me suis plongée dans la doc, mais ça a été beaucoup plus rapide que pour Alice. Les chevaliers étaient des plutôt des gros costauds et pour le combat, ils ne portaient pas des trucs de chochotte. Cotte de mailles, armure, cotte d'arme, à savoir la tunique en tissu qui recouvre l'armure, camail (la cagoule en mailles), casque, épée et bouclier, et voilà. Dès le début, j'ai écarté l'option consistant à forger moi-même une armure, un casque, une épée et un bouclier, ne me restait donc plus que la couture. De l'armure, j'ai retenu les petites épaulières. J'ai aussi éliminé le pantalon, je ne pensais pas que ça ferait super en cotte de maille.

IMG_6458_petite

La recherche du tissu a été fondamentale, parce qu'une cotte de maille, ça doit être en cotte de maille. J'ai trouvé de super tissus à 25 € le mètre, avec des petits anneaux et tout, ça faisait trop bien, juste c'était un peu cher pour un déguisement, et finalement, j'ai trouvé THE tissu au Marché Saint-Pierre à 4,90 € le mètre, trop bien, parfait, j'étais contente comme tout. Et c'était une bonne chose parce que juste avant, une méchante avait pris le rouleau entier de tissu que je voulais pour la robe d'Alice et j'étais légèrement agacée. En plus pour faire des rideaux, je suis sûre que ce sera affreux chez elle et que ça aurait été bien mieux en robe mais bon... Enfin là je raconte mes histoires de tissu, je ne suis pas sûre que ça intéresse tout le monde...

IMG_6492

J'ai fait mes petits patrons, décidé pour des finitions simples, entièrement surfilées à la surjeteuse, que ce soit pour l'ourlet, les fentes sur le côté, les emmanchures, la fente au dos et l'encolure... oui je sais j'ai fait ma fainéante, mais la plupart de ces trucs sont cachés par le camail ! Et pour l'ourlet... on ne le voit pas, ce garçon gigote en permanence. Le patron du camail m'a causé plus de soucis que le reste, notamment au premier essai on ne pouvait pas rentrer la tête...

Mais le clou du déguisement, c'est le lion. Au début, je pensais que Romain voudrait un dinosaure comme blason, j'avais commencé à réunir des images, mais non, il a voulu un lion, comme sur son bouclier... On a trouvé un super lion d'héraldique, magnifique, et me voilà partie à découper au cutter pour faire un pochoir... J'ai passé une heure et demie à découper ce fichu lion, qui a des petits machins partout ! J'avais le doigt totalement ankylosé à la fin, mais pas question de s'arrêter, je suis passée à la peinture, une demi-heure pour ce lion, à trembler que la peinture bave sur les côtés... Bref, du stress, de l'adrénaline, du suspense, vous n'en attendiez pas tant pour de la couture j'en suis sûre ! Heureusement tout était nickel à la fin, et le jaune pétant sur le bleu foncé, ça rendait bien !

Et résultat, un super chevalier, blond comme les blés, qui filait comme le vent même sans fier destrier, qui a pourfendu tout ce que le carnaval comptait de vils pirates, et même aussi les autres chevaliers, mousquetaires et autres porteurs d'épée ! Tout le monde était content et le déguisement a même été reporté l'après-midi... Deux mois de travail bien récompensés.