Attention les yeux, cette fois-ci, c'est du lourd. Les bonnes résolutions vraiment bonnes, éthérées, "finir mes ouvrages", "être ponctuelle", tout ça c'est de la gnognotte par rapport à cette bonne résolution-là. Autant dire que si les autres sont plutôt mignonnes, celle-là est un mastodonte, mon Everest à moi, voire l'Himalaya tout entier, auquel on rajouterait la Cordillière des Andes, les Alpes, les Pyrennées et toutes les montagnes un tant soit peu hautes de cette planète. Je sens que j'ai capté votre attention... alors je me lance :

La bonne résolution #6 est la plus dure, et il s'agit de :

freiner ma boulimie de tissu !

Oui, je sais. Je suis folle. Et encore, j'ose à peine avouer que ce n'est pas tout, il y en a encore un peu ailleurs, caché. Enfin, il était caché jusqu'à ce qu'Alice ouvre les portes du placard juste devant Clément, qui a découvert le pot-aux-roses et a poussé les hauts cris. Mais ce n'est pas ma faute... c'est tellement beau le tissu... et puis ce qu'on trouve une fois, on ne le retrouve plus, alors il faut acheter ce qui plait... et puis c'est important d'avoir suffisamment de choix pour pouvoir assortir... heu... et des fois on fait de super bonnes affaires... non, je sais, c'est lamentable.

Au début, j'avais pensé appeler cette bonne résolution "arrêter d'acheter du tissu", mais j'ai tout de suite failli m'évanouir rien qu'à l'idée de ne plus acheter du tout de tissu. Et prendre une résolution qu'on ne tiendra pas n'est pas malin. Surtout quand c'est une résolution stupide, c'est toujours bon d'acheter un peu de tissu quand on passe par hasard ou grâce à un détour astucieux devant un magasin de tissu. Ca fait un souvenir, "tiens je l'ai acheté en vacances à la mer il y a deux ans celui-là", ou bien "oh, il me rappelle tellement ce chouette petit coin où on était allés". Bref, je dois me limiter. Devenir raisonnable. Essayer. De toute façon, je n'ai plus la place d'en ajouter de nouveaux.

Ce qui m'amène à la résolution n°7 :

utiliser les tissus de mon stock

Bien sûr, il faut que j'utilise tous ces tissus. Ce n'est pas facile, certains sont trop beaux pour être utilisés à mon niveau de couture, loin de mes critères de perfection. D'autres sont super jolis, mais pas du tout adaptés à des vêtements, voire adaptés à rien du tout, mais vraiment jolis. D'autres sont là en prévision de trucs qui traînent depuis longtemps, parce que ça va plus vite d'acheter le tissu pour un projet que de faire ce projet. D'autres ont été achetés sans idée précise, ils n'étaient pas chers, plutôt jolis, mais alors je ne vois pas à quoi ils vont me servir. Et puis forcément, avec un pareil stock, c'est difficile de le faire descendre concrètement même si j'utilise un truc par ci par là pour faire une robe à Alice, parce que visuellement, l'armoire reste pleine.

D'où la résolution n°8 :

coudre davantage pour moi

Déjà parce que c'est chouette de coudre pour soi, ensuite parce que c'est beaucoup plus compliqué et donc un challenge assez agréable, et enfin parce que ça utilise plus de tissu et que du coup, le stock descendra plus vite. La première chose que j'ai prévue : un manteau (non doublé, plus facile) avec un lainage qui prend une place folle dans le placard (oui... les tissus encombrants sont rangés à part... il y a en fait DEUX cachettes à tissu...) et qui sera aussi bien sur un cintre ! Par contre, il ne fera pas non plus diminuer visuellement l'armoire à tissus, puisqu'il est rangé ailleurs...

Y a-t-il quelqu'un pour me soutenir ? Suis-je la seule à être aussi gravement atteinte ?????