Pour chasser un peu les idées grises, qui sont sûrement dues à mon manque de sommeil ces derniers temps et qui de toute façon reviennent périodiquement parce que mon boulot est ce qu'il est et que périodiquement, je n'en peux plus, mais après ça repart (de toute façon, c'est pas comme si j'avais le choix hein !), on peut toujours compter sur les enfants.

Hier soir, en revenant à la maison, ils m'ont fait un petit florilège de ce qu'ils savent faire de pire, histoire de me remettre de ma morne journée, et du coup, en les entendant tous les deux hurler et pleurer à qui mieux mieux en faisant une belle colère (pour une broutille bien sûr), j'ai eu un fou rire en pensant que je me lamentais de ne pas avoir de compagnie et d'être dans le silence toute la journée ! Bon, j'ai dû perdre quelques dixièmes d'audition dans l'affaire, mais après tout, ça valait bien un fou rire.

Bref bref, où est la poésie dans tout ça ? Les enfants, encore eux, sont doués pour introduire un peu de fantaisie dans notre petite vie bien ronronnante. Il y a quelques jours, Romain a construit une petite machine bien poétique :

IMG_4796

Je mets au défi quiconque de trouver ce que c'est ! En même temps, comme ça n'existe pas en vrai, on ne peut pas savoir quelle tête ça aurait si on arrivait à fabriquer cette admirable machine...

IMG_4797

Une machine à fabriquer des nuages !

et une précision du fabricant : des nuages roses qui rendent heureux ;o)

Ca tombe bien, c'est exactement ce qu'il me fallait... C'est dommage, le prototype a été irrémédiablement détruit par de petites mains potelées... une grande perte pour l'humanité !!!