Ca sent les vacances sur ce blog, pas de post depuis une semaine et demie, pas un mot d'excuse... En fait je ne suis pas en vacances, j'ai encore beaucoup de travail mais j'aimerais vraiment finir AVANT les vacances, forcément. Je ne prends donc pas trop de temps pour le blog...

De plus, même si je fais bien des choses, je ne peux pas les montrer. C'est l'inconvénient de faire des cadeaux, on ne peut pas en parler, pas les montrer, il faut les cacher quand les gens viennent à la maison, il faut se montrer évasive quand on nous demande sur quoi on travaille en ce moment.

Et pour couronner le tout, mon cher Calixte presque fini a été entièrement défait. Oui, parce que je voulais certes un petit pantalon ample pour ma fille qui adore se trémousser dans toutes les positions en galopant à quatre pattes dans toute la maison, mais je ne voulais pas non plus un PARACHUTE. Non. Après des heures de couture, à faire, défaire, refaire, re-défaire (grrr), après toutes les interrogations et les prises de tête, je lui essaie le sarouel avant de coudre les bracelets de jambe et la ceinture, et tout d'un coup, oh mais j'ai perdu Alice ? Alice, Alice ? Où es-tu ? Hop, disparue dans le sarouel.

Merci Citronille pour les patrons aux tailles adaptées. J'adore. Il faut que je retire la valeur d'un pouce entier (pris dans la LONGUEUR) de chaque côté des jambes pour que ça ressemble à un pantalon et encore un bon demi-pouce à l'entrejambe pour qu'on retrouve une forme humaine. Du coup, j'ai pris des ciseaux et j'ai carrément taillé dans le tissu mais ça ne m'a pas fait plaisir.

J'ai donc plusieurs questions aux couturières chevronnées qui passeront par ici et qui voudront bien me répondre :

1) Quand la taille est en forme de parenthèse ( , c'est-à-dire pas droite, comment procéder pour faire un rentré de 5 mm puis de 1 cm propre pour pouvoir passer l'élastique ensuite ?? Moi je sais faire quand c'est droit mais quand c'est pas droit, je ne peux m'empêcher de remarquer qu'il manque de la matière en haut et que ce n'est pas très droit. Forcément, me direz-vous, mais tout de même.

2) Pour la taille du patron, comment faire pour repérer la surdimension AVANT d'avoir tout cousu et de faire l'essayage ? J'ai bien pensé à coudre à gros points le papier sur lequel j'avais reporté le patron mais avec les coutures et tout, je me suis dit que je n'arriverais peut-être pas à voir. Mais finalement ce serait peut-être déjà pas si mal.

3) Les élastiques sont différemment élastiques. Celui que j'achète chez ma mercière est dur et pas très élastique. Celui que j'achète au marché est délicieusement élastique, bien souple et agréable. Problème : les mesures indiquées valent pour QUEL élastique ?? Pour le bloomer, même combat, horreur de l'élastique mis et enlevé 50 fois. Avec l'un, c'est trop petit, avec l'autre, c'est trop grand. Je peste.

4) Est-ce que c'est la même chose avec TOUS les patrons Citronille ? Parce que j'en vois beaucoup qui me font de l'oeil, j'ai les deux bouquins Intemporels bébé et enfant, mais je me mets à douter. Je ne me sens pas de faire trois ou quatre sessions pour un seul vêtement. Et en même temps, j'ai très envie de faire des petits habits à ma fille. Avec un rendement plus élevé que un tous les deux mois. Il faut au moins que j'écoule mon stock de tissu qui m'encombre alors là il va falloir accélérer la cadence...

Bref, des questions, du râlage, mais aussi de jolies choses que je fais (en broderie) et que je vous montrerai quand il sera temps... En attendant, je retourne travailler... Et dès que j'avance, je reviens...