Depuis ma grippe et ma mini-gastro, je n'ai plus envie de manger. J'ai faim, je mange, mais je n'ai envie de rien. C'est à peine un casse-tête quand on doit préparer à manger pour toute la famille, d'ailleurs. En fait, j'ai envie de manger des légumes cuits à la vapeur et ensuite un peu rôtis au four, avec une petite sauce toute légère juste pour napper, style un bouillon un peu réduit. Et surtout, surtout, des salades de fruits.

Pas de chance, en hiver, il n'y a pas beaucoup de fruits. Pommes, poires, bananes, kiwis, on a vite fait le tour. Les bons jours, on peut ajouter de la mangue, de l'ananas. On peut aussi mettre des oranges, mais je n'aime pas trop les agrumes dans les salades de fruits, à part l'indispensable petit jus de citron (ou de citron vert, miam). Alors damned, que faire ? De la salade de fruits, pardi. On ne va pas se priver juste parce que tout a la même couleur. Et quand on trouve, on agrémente.

IMG_1498

Voilà ma salade de fruits de vendredi : pommes, poires, bananes, les inévitables, plus kiwis et le guest star du jour : le pitaya, le fruit du dragon, dont le nom me fait mourir de rire et dont la simple évocation me donne l'impression qu'on va se battre dans ma coupe de pommes. En plus, il a une sacrée allure, rose fushia, super tendance, et avec ses espèces de feuilles pointues trop classe. Bon par contre, il m'a coûté les yeux de la tête (16 € le kilo, ça va vite, surtout que ça pèse dans les 350 g) et il n'avait pas plus de goût que ça. Pour être honnête, il n'avait même pas de goût du tout. Mais la texture était agréable. Et il paraît qu'il est plein de vitamines.

Vous coupez tout ça en morceaux, là-dessus vous ajoutez un trait de sucre de canne liquide (mmmmhmm Canadou mon amour), le jus de citron et hop ! Avec des petits sablés c'est tout simplement trop bon. Si je pouvais, je me nourrirais exclusivement de ça en ce moment. J'ajouterais bien des framboises surgelées la prochaine fois, tiens...