Oups... j'ai laissé passer la date... Je savais que c'était ce mois-ci mais... En même temps, j'ai déjà du mal à appeler à temps mes amies pour leur anniversaire, alors pour celui du blog, il ne fallait pas trop y compter. On dira qu'il ne m'en veut pas... Elles non plus d'ailleurs, ce sont des perles. Mais essayons de ne pas faire un collier d'oublis tout de même.

Il y a un an, je postais donc mon premier article, le 10 mai 2007, déjà. Ca ne nous rajeunit pas tout ça. "Tout nouveau, tout beau" était le titre de ce premier pas vers l'internationalisation de mes goûts, de mes envies et de ma petite personne, vers la visibilité mondiale de ce que j'allais raconter, en gros, j'imaginais forcément que j'allais devenir célèbre, adulée, courtisée, lue avec assiduité, que mon blog ferait référence. Comme tous ceux qui créent leur blog à mon avis, du moins tous ceux qui ont un tout petit peu d'ambition et qui ne se contentent pas de raconter des trucs à la noix.

J'avais donc de l'ambition, mais il faut dire aussi que j'avais beaucoup d'idées, de projets et d'envies. J'en ai toujours beaucoup mais je suis redevenue raisonnable sur les projets. Si j'avais mené à bien tous ces projets, je suis sûre que je serais rapidement devenue célèbre, adulée, courtisée, lue avec assiduité et que ce blog ferait référence. Il faut dire que j'avais prévu pas moins de 19 rubriques (19 !!!!!), avec des guest stars (notamment ma maman chérie ;), des thèmes récurrents, des événements, des reportages, des revues de presse, des articles de fond, des expérimentations, des sélections d'articles... En gros, j'avais prévu de faire un magazine. A moi toute seule. C'est beau l'espoir.

Parce qu'ils sont combien à Elle à table, à Régal, à Cuisine et Vins de France ? Hein ? trois, quatre, cinq journalistes à temps plein ? Plus les pigistes ? Ben moi, je voulais faire ça toute seule, avec (heu... comment on dit pour les filles ? ceci dit je ne vois pas à quoi pourrait me servir le couteau...) fort peu de moyens, fort peu de temps, fort peu d'aide, ma foi. J'étais ambitieuse dans le bon sens, parce que j'avais envie de tout voir, de tout écrire, de tout découvrir et de tout faire partager. Ma maman me soutenait à fond, mon mari me soutenait aussi, ma soeur était enthousiaste, mes copines devaient participer, le monde entier nous attendait.

Et puis finalement, voilà le résultat. Même pas 70 articles en un an et un programme nettement moins vaste que celui qui était projeté. Bienvenue dans la vraie vie, Laurine ! Oui, c'est un peu ça, la réalité m'a rattrapée. Après tout, tant pis, il sera toujours temps de faire mon magnifique magazine quand j'aurai plus de temps. Le problème chez moi, c'est aussi que j'attends d'avoir quelque chose d'intéressant à dire pour faire un article (que ceux qui trouvent mes articles inintéressants sortent tout de suite). Or on n'a pas toujours quelque chose d'intéressant à dire et du coup ma production est parfois moindre.

J'ai donc décidé de raconter plus de choses. De faire un vrai blog et d'oublier un peu le magazine. Et comme mon congé maternité devrait me procurer un peu de temps, je devrais avoir aussi de quoi alimenter le blog et même le magazine. Potager, cuisine, l'été est la pleine saison de ces deux plaisirs, et mon congé me permettra aussi de me consacrer à la broderie et à la couture. Avec un peu de chance, vous aurez donc du blog ET du magazine dans les prochains mois. Après la naissance de ma fille (qui hoquète dans mon ventre de façon agaçante en ce moment même), je ne garantis plus rien. Mais en attendant, sachons profiter de ce que la vie nous réserve sans paniquer à l'idée de ce qu'elle nous réservera.

Et bon anniversaire à mon cher petit blog !